Tournée Mouvement Québec français: vers une montée de l'anglicisation?

VALÉRIE MAYNARD | NORDINFO.COM | 10/03/2015

Le Mouvement Québec français (MQF) poursuit sa tournée portant sur l’anglicisation du Québec et de ses institutions publiques, auprès des étudiants.

Le conférencier Éric Bouchard, ex-attaché politique de l'ancien député de Borduas, Pierre Curzi, était récemment de passage au collège Lionel-Groulx afin de conscientiser les étudiants sur les impacts actuels de l'aménagement linguistique au Québec.

«Quand plusieurs groupes linguistiques se partagent un même territoire, il n'y a de paix linguistique que si la langue minoritaire a des institutions suffisamment puissantes pour contrer le poids du nombre du groupe majoritaire», a‑t‑il déclaré.

Au Canada, en anglais seulement

MATHIEU BOCK-CÔTÉ | JOURNALDEMONTREAL.COM | 10/02/2015

Ce n’est pas surprenant : cela n’en est pas moins choquant. Stephen Harper vient de nommer un ministre des affaires étrangères unilingue anglais. On l’imagine déjà accompagné d’un interprète lorsqu’il défendra, si cela arrive, le rôle singulier du Canada dans la francophonie.

Ce n’est pas surprenant car le gouvernement conservateur, depuis 2006, a cherché à redéfinir le Canada à la manière d’un pays néo-britannique, délivré du bilinguisme officiel, ou du moins, de ses interprétations trop contraignantes, et aligné fondamentalement sur le Canada anglais.

Tournée du MQF au Cégep Lionel-Groulx afin de parler du bilinguisme institutionnel

MOUVEMENT QUÉBEC FRANÇAIS | 23 FÉVRIER 2015

Le MOUVEMENT QUÉBEC FRANÇAIS vous invite à la conférence La langue : une question de nombres et d'institutions

Le conférencier Éric Bouchard explique les importantes influences des institutions (système d'éducation, système de santé, services gouvernementaux et municipaux, etc) sur notre langue française.

Cette conférence est organisée dans le cadre de la Tournée nationale du Mouvement Québec français. 

C'est gratuit et ouvert à tous.

#SPEAKVERT - Vidéo de la conférence de presse

Plus d'une vingtaine de groupes citoyens, agricoles, environnementaux, syndicaux et de défense de la langue française ont lancé ce vendredi la campagne «Speak vert!» afin de faire valoir leur indignation face l’Office