Recul des ventes de musique francophone au Québec

LA PRESSE CANADIENNE | ICI.RADIO-CANADA.CA | 03/05/2016

De nouvelles statistiques indiquent un recul des ventes de musique au Québec, de même que des parts de marché québécoises dans ce domaine.

Des données publiées mardi par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec de l'Institut de la statistique du Québec révèlent d'abord que les ventes d'albums ont été de 8,5 millions en 2015, soit une baisse de 3 % par rapport à 2014.

En ce qui a trait à la part de marché des produits québécois, elle s'élevait l'année dernière à 41 %, un léger recul par rapport à la proportion de 42 % pour 2014. Il y a eu une baisse du nombre de produits québécois vendus, à la fois pour le CD (-4 %), les albums numériques (-6 %) et les pistes numériques (-7 %).

Le MMF au Conseil municipal de Montréal

Montréal, 16 mai 2016 – Le Mouvement Montréal français (MMF), par la voix de sa porte-parole Sophie Stanké, invite la population montréalaise à venir, comme elle, exprimer ce soir au Conseil municipal de Montréal, et chaque mois par la suite, son mécontentement face au laxisme des élus municipaux à l’égard de l’anglicisation de la métropole.

La première intervention aura lieu ce lundi à l’Hôtel de ville à l’occasion de la période de questions des citoyens-nes, débutant à 19 heures. Elle aura pour objet de questionner le maire Denis Coderre sur le non-respect par la Société du 375e de l’article premier de la Charte de la Ville faisant de Montréal une cité de langue française, et sur l’insignifiance annoncée des festivités en ce qui a trait à l’histoire de notre métropole française des Amériques.

La situation démographique avive les enjeux de l'immigration au Québec

GIUSEPPE VALIENTE | LA PRESSE CANADIENNE | 08/05/2016

Alors que le taux de fécondité poursuit son déclin et que le vieillissement de la population s'accentue au Québec, l'enjeu de l'accueil des immigrants est placé à l'avant-plan, suscitant des débats sur l'économie, l'identité, la culture et la langue dans la province.

L'Institut de la statistique du Québec (ISQ) a annoncé à la fin du mois dernier que l'indice synthétique de fécondité s'était établi à 1,6 enfant par femme en 2015 - une baisse de 1 % par rapport au niveau de 2014 -, marquant un recul pour la sixième année consécutive.

Claude Hagège : «Imposer sa langue, c'est imposer sa pensée»

CLAUDE HAGÈGE et MICHEL FELTIN-PALAS | LEVIF.BE | 02/07/2012

Pour le grand linguiste Claude Hagège, le constat est sans appel : jamais, dans l'histoire de l'humanité, une langue n'a été « comparable en extension dans le monde à ce qu'est aujourd'hui l'anglais » (1). Oh ! il sait bien ce que l'on va dire. Que la défense du français est un combat ranci, franchouillard, passéiste. Une lubie de vieux ronchon réfractaire à la modernité. Il n'en a cure. Car, à ses yeux, cette domination constitue une menace pour le patrimoine de l'humanité. Et fait peser sur elle un risque plus grave encore : voir cette "langue unique" déboucher sur une "pensée unique" obsédée par l'argent et le consumérisme. Que l'on se rassure, cependant : si Hagège est inquiet, il n'est pas défaitiste. La preuve, avec cet entretien où chacun en prend pour son grade.

Le Vif/L'Express : Comment décide-t-on, comme vous, de consacrer sa vie aux langues ?

Claude Hagège : Je l'ignore. Je suis né et j'ai grandi à Tunis, une ville polyglotte. Mais je ne crois pas que ce soit là une explication suffisante : mes frères, eux, n'ont pas du tout emprunté cette voie.