Lauréat du « Prix d’excellence en français Gaston-Miron »

Saint-Jérôme, le 16 mars 2014 –  [...] Le «Prix d’excellence en français GastonMiron» est l’aboutissement d’une collaboration entre la Société nationale des Québécoises et des Québécois (SNQL) et le Mouvement Québec français des Laurentides (MQFL) qui souhaitaient souligner, de façon concrète, les efforts pour l’épanouissement du français. Madame Emmanuelle Miron, fille du poète, a accepté que ce prix porte le nom du célèbre fils des Laurentides, le poète national Gaston Miron. La remise de ce prix concrétise la volonté des deux organismes de travailler à valoriser l’usage de la langue française dans les Laurentides.[...]

La Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides (SHGHL) s’est mérité le prestigieux Prix d’excellence en français Gaston-Miron remis dans le cadre du Déjeuner de la Francophonie qui s’est tenu le 16 mars dernier. Le Prix d’excellence en français Gaston-Miron est décerné annuellement à des personnes, des entreprises ou des organismes qui se distinguent par leur contribution à la promotion de la langue française sur le territoire des Laurentides. [...] La Ville de Blainville s’est vu décerner une mention d’honneur pour « En toutes lettres », un concours de création littéraire qui s’adresse aux résidents de la Ville abonnés à la bibliothèque.


La Société d'histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides rafle le prix d'excellence en français Gaston-Miron pour l'année 2014.

À Saint-Jérôme, dans le site Internet SNQL, le 16 mars 2014 

 


Francophobie dans un Tim Horton's

Par Christopher Nardi, dans Le Journal de Montréal, le vendredi 14 mars 2014

Un Tim Horton’s au bord de l’autoroute 440 est au centre d’une polémique après qu’une image exigeant le boycottage du commerce soit devenue virale sur les réseaux sociaux. […]


Le bilinguisme collectif, étape vers l'assimilation

De Pierre Allard, dans un blogue, le 13 mars 2014

À moins d'analyser les recensements fédéraux, il est difficile de comprendre la dynamique de l'assimilation à l'anglais, qui touche depuis toujours les francophones hors-Québec mais qui existe aussi dans certaines régions du Québec, notamment en Outaouais et dans la grande région montréalaise
 

Francophobie : Mme Marois est la cible de propos haineux

Par Marie-Michèle Sioui, dans La Presse, le 13 mars 2014

Une vidéo de Pauline Marois placée sur le réseau YouTube il y a plus d'un an suscite ces jours-ci des commentaires élogieux à l'endroit de l'auteur présumé de l'attentat du Métropolis, Richard Henry Bain.