Trop de délais pour obtenir des rapports en français au CUSM, dit le PQ

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, Diane Lamarre, rapporte ce matin qu'il est de plus en plus difficile d'obtenir des informations et des rapports médicaux en français au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

« Les délais s'amplifient. Un médecin a fait une demande de traduction d'un test de résonance magnétique et le délai a été de sept mois avant d'obtenir l'information », déplore Mme Lamarre.

Pas de culture sans artiste

UDA | NEWSWIRE.CA | 06/06/2016

L'UDA dépose 50 recommandations dans le cadre de la consultation publique sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec.

Invitée à partager ses réflexions dans le cadre de la consultation publique sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec, l'Union des artistes (UDA) publie aujourd'hui un mémoire ambitieux - comme la politique culturelle devrait l'être - avec 50 recommandations autour de quatre grands piliers :

1) Soutenir les artistes,
2) Encourager la création originale d'ici,
3) Créer des synergies entre les artistes et la société civile,
4) Améliorer l'accès à la culture,

Hi-Tech à Québec: ça se passe en français

DIDIER OTI | RCINET.CA | 15/062016

Qui a donc dit que haute technologie et langue française ne faisaient pas bon ménage? Dans la ville de Québec en tout cas, cette idée reçue est démentie par une nouvelle étude duConseil supérieur de la langue française (CSLF). Mais il se faut se garder de tout triomphalisme, prévient l’organisme consultatif québécois.

Dans une recherche intitulée «Des entreprises de haute technologie de la région de Québec et leur réalité linguistique : une étude exploratoire», le Conseil supérieur de la langue française nous apprend que le français est la langue de travail dans les entreprises étudiées.

Chanson francophone à la radio : les quotas en questions

AFP | MSN.COM | 11/06/2016  

Pourquoi existe-t-il des quotas depuis 20 ans pour la chanson francophone à la radio? Les radios jouent-elles le jeu? Pourquoi le gouvernement veut-il modifier les règles à l'occasion du projet de loi sur la création examiné mercredi par les parlementaires ? Sans qu'il bouleverse le système des quotas, ce changement est l'un des points en suspens du projet de loi qui sera discuté en commission mixte paritaire (sept sénateurs, sept députés). Un sujet qui divise producteurs de disques et radios musicales.